le ponte Vecchio

le ponte Vecchio

19 août 2010

les lampions rouges du chateau

Aligné à gauche
Amorino le glacier italien 23, rue du château, à Nantes, chocolat -café-amarena avec une cerise pour finir (dans l'ordre s'il vous plaît) sinon le mélange ne ressemble à rien... dans une petite boite avec une cuillère en plastique bien dessinée . Je me dirige très très très lentement vers le château le nez au vent en me délectant de ce mélange glacé exquis en regardant les vitrines des brocanteurs des fleuristes et autres boutiques de déco chics de ce quartier bourré de touristes, j'ai l'impression d'être en vacances moi aussi, légère je surveille ma glace du coin de l'oeil pour qu'elle ne coule que sur les petites serviettes en papier remisent par la sympathique marchande de gelati. Elles me font un bien fou ces petites escapades, j'abandonne pour un temps mes responsabilités, je n'ai pas besoin de partir à l'autre bout de la planète pour me déconnecter.Une grande exposition se tient jusqu'au 7 Novembre 2010 au château des Ducs de Bretagne qui a retrouvé tout son éclat après quinze ans de travaux et trois ans de fermeture totale.

L'exposition La Soie & le Canon met en lumière les relations franco-chinoises entre ces deux dates - 1700/1860 - et montre l'évolution du regard porté sur cet Extrême-Orient lointain qui suscita tour à tour fascination et rejet, en s'appuyant sur la présentation d'objets et documents prestigieux prêtés par de grands musées dont le musée national des arts asiatiques Guimet, partenaire associé au projet.

Avec cette exposition d'histoire, le musée d'histoire de Nantes propose une démarche inédite en montrant les différentes phases qui ont caractérisé dès l'origine les relations entre la France et la Chine. Plus largement, l'exposition contribue à faire mieux comprendre notre rapport à la Chine d'aujourd'hui, toujours fascinante, souvent critiquée, alors que s'amorce un nouvel équilibre mondial dans lequel ce géant qui rassemble un cinquième de l'humanité joue un rôle de premier plan.